Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Monde merveilleux du caca La culture c'est aussi des oeuvres inavouées...

Partie 3/3 Tests désabusés

Nux

Me revoici après quelques mois d’absence pour la troisième et dernière partie scientifique de l’homme-tank, avec les tests, le jury et la mise en garnison potentielle de nos soldats mécaniques.

J’ai contacté plusieurs sponsors pour financer mon projet, d’autres pour servir de jury, et encore d’autres pour devenir testeurs.

6 des sponsors ont répondu favorablement, avançant chacun une valise pleine de devises plus ou moins avantageuses, 10 autres ont répondu par la négative, 35 n’ont pas répondu. La liste complète en fin d’article.

Quant aux jurys, un scientifique russe, un militaire turc, un religieux géorgien ont accepté de juger les performances des androïdes, selon leurs compétences bien entendu.

Commençons de suite avec les choses sérieuses. Il fallait une méthode pour choisir nos testeurs, qui avec le réseau adéquat, se sont présentés en nombre pour notre casting. Nous avons 3 femmes, 4 hommes et 1 transsexuel, pour parer à toute éventualité. Présentons-les brièvement avant d’aborder les épreuves.

 

Henriette Dupré, 62 ans, ex-couturière, habile de ses mains, forte psychologiquement, moins physiquement.

Anita Benvenuto, 27 ans, cadre dynamique, aventurière, courageuse, résistante au mal.

Rachel Simmenthal, 42 ans, femme au foyer, peu sportive, débrouillarde.

Romain de Chambrenne, 52 ans, ex-jockey, ex-marine, confiant.

Gérard Jugnot, 41 ans, acteur, faible en tout, force cachée.

Olaf Glurdsson, 27 ans, chanteur de pagan reconverti dans le tricot, frénésie violente dédoublant son potentiel guerrier.

Dédé Neuf-doigts, 19 ans, pickpocket dans le métro, habitué à un mode de vie fuyant et extrême.

Claude Dunberg, 45 ans, danseur, agile, faible.

 

Pour utiliser au maximum les compétences de notre jury, nous avons imaginé des épreuves pour tester nos candidats et les limites de nos théories.

Notre scientifique examinera nos candidats avant et après expérience, notre militaire leur fera faire un paintball et un test en situation virtuelle, notre religieux testera leurs facultés intellectuelles avec un débat.

Rapport comparé du scientifique avant expérience: Romain est le plus lourd et le moins sujet au stress, Henriette, Gérard et Anita sont très bien également. Rachel et Claude sont peu entraînés et leur corps le montre, avertissement à propos d’Olaf et de Dédé, risques importants. Tests de motricité réussis. Tests de réflexe réussis. Myopie d’Henriette, à corriger, schyzophrénie d’Olaf, aggravée. Peur de l’échec importante de Gérard.

Rapport comparé du scientifique après expérience :

Perte de poids non inquiétante de Romain, myopie d’Henriette corrigée, problèmes mentaux d’Olaf à un seuil acceptable, Gérard tombe en dépression. Dédé, Anita, Claude, Rachel bénéficient d’un gain musculaire important. Tests de motricité réussis, tests de réflexe réussis avec brio. Attitude de Gérard inquiétante, sujet à fragilité mentale.

 

Entretien personnel de Dédé avec le religieux :

  • Avez-vous des aspirations, des rêves, Dédé ?
  • Ben, vous savez, faut du pognon pour avoir des rêves. Mais maintenant, faut voir ce que l’avenir réserve.
  • Croyez-vous en quelque chose ?
  • Je serais tenté de dire en moi, mais ça ferait louche et on me ferait arrêter l’expérience.
  • Dites-moi tout, ça restera entre nous.
  • J’ai peur, mon père. De l’inconnu, et de pas avoir de pognon. Surtout le pognon.
  • Vous savez, mon fils, le pognon comme vous dites, n’est qu’un accessoire à votre bonheur. Maintenant vos vols ne seront plus nécessaires.
  • Je m’en doute. On m’emploiera sûrement ailleurs que dans le métro, j’ose l’espérer. On ne fait pas le catéchisme ?
  • Oh, ce n’est pas nécessaire, Dédé.
  • Ah mais moi je veux le catéchisme, Jésus et compagnie ça a l’air chouette.
  • En vérité c’est un peu chiant, mais je peux vous conseiller quelques bouquins.
  • Je sais pas lire, père.
  • Alors parlons du seigneur Jésus Christ.
  • Vous y croyez vraiment ?
  • Qu’importe ce que je crois, l’essentiel c’est le message.

 

 

Entretien personnel d’Henriette avec le religieux :

- Bonjour mon père, que le nom du Saint Esprit soit sanctifié.

- Amen.

- Amen.

- Comment vous sentez-vous ma fille ?

- Mieux que jamais, comme si Yahvé en personne m’avait touché, mais je me sens impure.

- Je vous absous de tous vos péchés, prenez un nouveau départ, une nouvelle porte s’offre à vous.

- Vous me dites de prendre la porte donc ?

- Eh bien, pas littéralement, mais profitez de l’occasion oui.

- Ah ben c’est ce que mon vieux disait quand il a acheté la Renault là chez le concessionnaire quand le proprio juif s’est fait dégager pendant la Guerre.

- Voici, la vie c’est un achat permanent chez le concessionnaire juif qu’est Dieu.

- Amen.

 

 

Entretien personnel de Claude avec le religieux :

  • J’ai jamais été religieux, monseigneur.
  • Appelez-moi père.
  • D’accord monseigneur père. Dites donc elle est jolie votre chapelle là. Vous croyez que je peux recruter le décorateur pour mes prochains spectacles ?
  • Vous avez remarqué ? Du pur baroque !
  • Tout à fait, influence allemande non ?
  • Mon fils, je vous bénie mille fois pour cette remarque, soyez heureux.
  • Ah super… Mais je peux recruter le décorateur ?
  • Bien évidemment. En quoi croyez-vous ?
  • En mon art, monseigneur père.
  • Pas en Jésus ?
  • Oh vous savez, Jésus c’est un peu un modèle pour moi, il a inventé la performance en s’exposant sur la voie publique.
  • On peut dire ça oui, la beauté de la souffrance n’est-ce pas ?
  • Oui, le pathos, je mets ça dans mes spectacles, ça fait vendre.
  • Vous vendriez Jésus ?
  • Non, bien sûr que non, ou alors une représentation moderne de Jésus bling-bling avec des bagues et des dreads. Vous voyez l’idée ?
  • Non.

 

 

Entretien personnel d’Anita avec le religieux :

  • Bonjour ma fille.
  • Allez droit au but, je pête le feu mon père, je perds du temps, je dois contacter mon patron ensuite, j’ai pris que quelques jours de congés, alors votre petite analyse moi…
  • Vous êtes cadre ?
  • Ouais, chez Sofinco.
  • Cela vous plaît ?
  • Non, mais faut bien vivre, et puis il recrutait qu’ici, c’est qu’un passage.
  • Vous faites des concessions ?
  • Oh non, mon mari est un abruti mais il est riche, et je ne couche pas avec le patron, il est cool de ce point de vue là.
  • Bien. Des rêves ? Des aspirations ?
  • Que ma mère me tapote l’épaule.
  • Ah, la famille.
  • Oh non, juste que je dois me rapprocher d’elle pour l’héritage.
  • L’argent, toujours l’argent, et l’amour du Seigneur alors ?
  • Oh l’amour vous savez ça fait pas le beurre dans les épinards, sans argent on est rien, d’ailleurs, même vous avec votre église vous avez dû emprunter, sans argent pas de religion.
  • La religion est une richesse interne.
  • Et l’épanouissement vient de l’argent dépensé, sans locaux vous passez juste pour un vieux taré clodo sur les bords. Votre temps est écoulé. Cordialement.

 

 

Entretien personnel de Romain avec le religieux :

  • Salut père, on m’a envoyé ici.
  • Bonjour Romain.
  • C’est quand qu’on pète des gueules ?
  • Calmez-vous Romain, et parlons de l’amour de l’autre ?
  • C’est qui Lautre ?
  • Ce n’est pas un prénom, mais tout un chacun.
  • C’est complètement con votre histoire, je dois aimer tout le monde ?
  • C’est l’idée.
  • Même le taliban qui rêve que de se farcir ma tronche ?
  • Tout à fait, lui pardonner ses égarements.
  • Même le cambrioleur qui veut enculer ma femme ?
  • Une faiblesse passagère.
  • Ah, bon. Je leur pardonne à tous.
  • Bien, mon fils, vous avancez.
  • Mais ça m’empêchera pas de les buter.
  • Mais non mon fils, vous avez de mauvaises pensées !
  • Faut savoir aussi, vous me dites de leur pardonner moi je leur pardonne, mais je les bute !
  • Buter c’est mal.
  • Ouais mais ça fait du bien.
  • Si vous le dites, c’est pas les militaires qui vont vous dire le contraire, faudrait que je change de travail moi.
  • Dites pas ça, vous êtes un bon prêtre.

 

 

Entretien personnel de Rachel avec le religieux :

  • Ah, vous tombez bien mon père, j’avais un question !
  • Je vous écoute.
  • Au début y avait Eve et Adam, hein c’est ça ? Je prononce bien ?
  • Oui.
  • Et après Abel et Caïn ?
  • Oui.
  • Mais après comment ils ont fait ?
  • Comment ça ?
  • Ben Adam et Eve ont pas eu de fille ?
  • Non en effet…
  • Alors qui a couché avec Eve ? Abel ou Caïn ?
  • Dieu a créé une autre femme avec la côte d’Adam, pour enfanter.
  • Mais qui a couché avec l’autre côte d’Adam ? C’est pas handicapant d’avoir de moins en moins de côtes ?
  • … Ne vous souciez pas d’informations si peu importantes, l’important de la chose est la beauté de la Genèse.
  • N’empêche, c’est glauque votre histoire, ça me rappelle Amour, Gloire et Beauté.
  • La télé, c’est le péché.
  • Et forniquer à tour de bras avec sa mère c’est pas un péché ? Ou alors, ils couchaient chacun leur rôle avec entre chaque accouchement.

(Le prêtre sort, outré)

 

 

Entretien personnel de Gérard avec le religieux :

  • Je n’aime pas les prêtres.
  • Alors je viendrai à vous en civil, sans ma soutane.
  • Nu ?
  • Pas dans ce sens.
  • L’homme a été puni à sa naissance, et Dieu s’amuse de nos échecs, comme devant un feuilleton. La Somalie, Hitler, Les Visiteurs 5, tout ça c’est de sa création. Et on rate tout. TOUT. J’ai rien accompli, tout ce que je fais n’a eu aucun impact, j’ai TOUT foiré, bordel ! Et je suis à parler à un mec qui veut se mettre à poil parce qu’il est trop con pour avoir choisi une voie qui comblerait ses désirs sexuels. J’aurai voulu être un pingouin, nom de Dieu ! La marche de l’Empereur. L’Empereur ça aurait été moi. MOI. Et on se serait fait bouffer par un léopard de mer, ça c’est une mort digne. Je sais je l’ai vu sur France 5.

(Silence gênant)

  • Vous croyez en Dieu ?

(Gérard se ronge les ongles en regardant autour de lui, apeuré.)

  • Pas tout de suite, Fifi. Pas tout de suite. Il mourra plus tard. PLUS TARD ! Fifi, casse-toi ! Arrête de lui mordre le nez ! Tu le fera tout à l’heure. Promis, Fifi, promis. Sur la tête à Ginette.

 

Entretien personnel d’Olaf avec le religieux :

  • Salut, bro. C’est qui le péteux sur la croix là ?
  • Jésus.
  • Il s’est fait méchamment défoncé quand même, vu sa gueule.
  • Son père l’a mis là pour montrer aux hommes le danger de l’intolérance.
  • Enlève-le. Me faut sa statue pour ma chambre, ça fera bien à côté des têtes de taupes.
  • Il appartient à l’église.
  • Mec, t’es mal baisé ou t’es abruti ? Olaf veut Jésus !
  • Jésus veut aussi Olaf.
  • Il me touche je le décapite.
  • Jésus aime Olaf.
  • Je vais invoquer Odin si tu me menace comme ça ! Salope !
  • La haine ne sauvera pas l’âme des méchants, Olaf.

(Olaf découpe l’entrejambe de Jésus et fait des Heil devant)

 

 

 

Explications de l’adjudant-chef et rapports :

 

Les cobayes sont répartis en quatre équipes de deux, l’équipe Alpha formée d’Henriette et Olaf, l’équipe Bravo formée de Claude et Anita, l’équipe Charlemagne formée de Dédé et Gérard, l’équipe Décadence formée de Rachel et Romain. Le test s’est déroulé en plusieurs parties, une capture de drapeau, un death-match et enfin une défense d’objectif.

 

Rapports généraux par épreuve :

1ère capture de drapeau gagnée par l’équipe Charlemagne, après une diversion effectuée par Gérard et un sprint de Dédé.

2ème capture de drapeau gagnée par l’équipe Alpha, Olaf ayant assommé tous les autres participants.

3ème capture de drapeau gagnée par l’équipe Décadence.

1er et 2ème death-match gagnés par l’équipe Alpha.

3ème gagné par l’équipe Décadence.

Toutes les défenses d’objectif gagnées par l’équipe Charlemagne, les deux caractères des soldats ayant été particulièrement adaptés.

 

Rapports par équipe :

Alpha : Henriette est le leader incontesté et canalise la brutalité d’Olaf qui a tout de même pissé sur Anita. Ils s’accordent bien et forment un tandem efficace.

Bravo : Claude et Anita forment une équipe de maniaques, leurs petites lubies sont parfois utiles mais ils restent peu doués.

Charlemagne : Dédé est absent, s’occupe de piller les environs, Gérard est dangereux et incohérent ce qui fait de lui un soldat imprévisible.

Décadence : Rachel épaule bien Romain qui a clairement des dispositions, mais c’est elle qui sait faire la part des choses.

 

L’épreuve en réalité virtuelle se fait en deux parties, une avec une prise d’otages, l’autre avec un attentat lors de la mise en poste du candidat.

Le terrain de jeu de la première épreuve est un immeuble en deux étages, les preneurs d’otage étant au second, un unique escalier y conduit, les nombreux couloirs sont le principal obstacle et les graviers au sol racassent. Le terrain de jeu de la seconde est un supermarché de banlieue avec ses rayonnages serrés et ses objets plus ou moins viables en combat.

 

Fiche d’Henriette :

1ère épreuve : Elle enfonce la porte à l’épaule, fonce à l’étage en hurlant « Salut les pédés » et leur tire 3-4 balles dans le thorax en épargnant l’otage.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, elle saisit un thon entier, se faufile derrière lui et lui fracasse la face de plusieurs coups répétés.

Conclusion : Réussite.

 

Fiche d’Anita :

1ère épreuve : Elle casse la poignée du poing, s’infiltre à l’étage, trébuche, demande son chemin aux preneurs d’otages en se dénudant et leur tire une balle dans la bouche.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, elle rampe au sol, lui mord le bras et lui éclate la face contre le tapis roulant.

Conclusion : Réussite.

 

Fiche de Rachel :

1ère épreuve : Elle ouvre la porte en poussant, court à l’étage et mitraille la pièce en tuant l’otage.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, elle met les mains sur sa tête, lui fait un croche-pied et l’achève au sol de plusieurs low-kicks.

Conclusion : Réussite.

 

Fiche de Romain :

1ère épreuve : Il recule, tire au jugé dans la façade de l’immeuble, abat un terroriste, l’autre abat l’otage. Il fonce, démembre le terroriste et l’encule avec son Famas.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, il se sert d’un employé comme bouclier humain, avance et tabasse le terroriste.

Conclusion : Echec

 

Fiche de Gérard :

 

1ère épreuve : Il entre en chialant dans la pièce, hurle « Hé ? Les gars c’est l’indic ». Les terroristes posent leurs armes, il les abat.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, il prend un dauphin gonflable, suce son pouce et s’endort dans le rayon jouet.

Conclusion : Echec

 

Fiche d’Olaf :

1ère épreuve : Il entre en hurlant et brandissant sa dague de combat, il éventre l’otage et mange ses entrailles avec les terroristes.

2ème épreuve : Il égorge une caissière, joue avec son cadavre. Le terroriste arrive, vomit, il l’écorche et se fait un manteau avec sa peau du cul.

Conclusion : Echec

 

Fiche de Dédé :

1ère épreuve : Il passe par la fenêtre et pousse les terroristes du second étage, il évacue l’otage après avoir fait ses poches.

2ème épreuve : Il vole un club de golf, le terroriste arrive, il frappe le vigile, puis le terroriste, qui meurt sur le coup.

Conclusion : Réussite

 

Fiche de Claude :

1ère épreuve : Il balance trois grenades dans l’immeuble, les terroristes tuent l’otage en explosant.

2ème épreuve : Le terroriste arrive, il se cache dans les cabines d’essayage et l’attend. Le terroriste tire dedans sans ouvrir. Claude meurt.

Conclusion : Echec.

 

Je suis assez désespéré par les résultats, j’arrête la science, je rends ma blouse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires