Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Monde merveilleux du caca La culture c'est aussi des oeuvres inavouées...

Un test en deux minutes chrono

Nux
Un test en deux minutes chrono

Je veux bien essayer parfois, mais là, y a rien, j'ai fait le tour du jeu en moins d'une minute... Bien entendu ça pourrait passer pour du pur et dur remplissage, pour remplir le quota, j'aurai pu post autre chose mais là. Je me devais de partager cette expérience expérimentale...

Nous sommes sur Race Drivin, un jeu de course de 1990, publié par THQ, et développé par Argonaut Games. Pour le premier, qu'il n'est plus besoin de présenter, tout le monde sait qu'ils éditent ou éditèrent la franchise Bob l'éponge. Les seconds sont connus pour After Burner, un shmup sur Master-System. Mais là on est dans le fond du trou.

On a un jeu de courses. Clairement c'était peut être pas le meilleur choix.

On est en vue cockpit, le coq de Pit est plutôt bien foutu, ah ça c'est joli hein, y a pas de musique, alors forcément ils se sont lâchés. La route nique les yeux par contre, mais revenons au tout début, là où vous entrez dans le jeu, après un austère menu, pire qu'un tableur Excel, vous choisissez votre bagnole, la sportster, la roadster, la speedster, je vous rassure, j'ai testé les trois y a absolument aucune différence. Puis le circuit, l'autocross, le stunt et le super stunt. En gros, un chemin de terre, un chemin de terre avec une bosse, et une espèce de ville futuriste avec des loopings genre Trackmania du pauvre.

Le gameplay est on ne peut plus simple, on fait les qualifs, que ça. Ouais, on est loin de Mario Kart... Imaginez si y'avait que la cinématique de fin avec la remise des coupes sur le jeu. Ben c'est un peu ça. On a un temps à respecter pour être qualifié et un autre qui vous élimine direct, sachant qu'à chaque checkpoint vous gagnez du temps pour ce second.

Contexte, fait, réalisme, fait, voitures, fait, circuits, fait, gameplay, fait. Il manque les bruitages et on en parle plus. On a un bruit de moteur magnifique. Le lecteur avisé aura noté une ironie mordante de ma part de bon matin, aucun bruitage, même pas un bruit de grillon, et très vite on réprime un bâillement, même avec du bon speed metal des familles ça reste mouuuu mais mouuuuu.

Et c'est là qu'on peut commencer à râler, parce que y avait du potentiel, un jeu en vue de dessus typé Micromachines aurait passé, un jeu en vue troisième personne pareil! Mais pourquoi? Pourquoi? Comment vous avez fait pour merder un jeu de course? C'est un des genres les plus simples! Oh et pour finir avec le plus réjouissant. La gestion de collisions! C'est quoi? Une savonnette? Vous avez réussi l'exploit de TOUT rater dans UN jeu, vous êtes des génies les mecs, être aussi mauvais c'est de l'art ultime.

Aussi je décerne le Caca Award à Race Drivin, parce que je trouverai pas pire, limite 1 c'est trop dans mon classement... Je vais mettre combien sur Sens Critique moi? Hein???

Commentaires