Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Monde merveilleux du caca La culture c'est aussi des oeuvres inavouées...

Le félin à la plage

Nux

J'aime la Lynx, déjà parce que tout le monde s'en fout, mais aussi parce que y a au moins deux jeux qui me font triper, Rampage et Rygar., rien que pour le yo-yo maléfique. L'Atari Lynx est sorti en même temps que la Game Boy, oui on dit "la", silence infidèles! L'histoire n'a pas retenu cette console, il faut dire que le Grand A commençait un peu à s'essouffler.

Sur le papier, les performances de la console étaient supérieures à la GB, écran rétroéclairé, multi possible jusqu'à 8, mais le manque de jeux a tué la console. Le jeu, enfin jeu c'est un bien grand mot, qui nous intéresse ici est Malibu Bikini Volleyball, et je pense en toute franchise que...jamais personne n'a joué en multi à ce truc, d'ailleurs, j'ai fouiné dans le menu et j'ai pas trouvé comment jouer sur avec des inconnus à ce jeu...

On a donc du volley, j'ai très peu joué à ce sport, sauf au collège ou j'ai eu une appréciation cocasse, ("Attend que le ballon arrive sur lui pour le frapper du poing") mais niveau ludique c'est le néant.

Le félin à la plage

Etttt commençons par le début, le menu, vous êtes accueillis par une musique assez insistante mais bien dans l'ambiance, plage, surf, sable, boobs, maillots, beach volley, aussi c'est une bonne surprise. On peut choisir le sexe de ses joueurs, bien sûr les femmes sont mieux, la force du vent, le nombre de points, le temps du match. Je sais pas si je suis con mais j'ai trouvé ça peu intuitif de devoir remonter tout en haut de l'écran pour lancer un tournoi, aussi ça serait logique de l'avoir sélectionné par défaut, et à un endroit plus propice.

Le félin à la plage

Et on arrive en jeu, les sprites sont détaillés, l'animation de lancer de pièce se traîne un peu mais ça reste honorable, on peut choisir sa musique avec le bouton d'option 2, bien. Bien tout ça. Puis le match commence.

Rapidement, je suis vachement distrait, par l'arbitre déjà qui pour une bouillie de pixels est vachement jolie, inactive soit, elle bouge la tête et siffle de temps en temps, mais jolie. Ma joueuse peut pas rivaliser, visiblement elle a pris quelques kilos depuis l'écran titre, et je suis accompagné de Casquette, un Monsieur rasé-des-aisselles, mon partenaire donc. L'arrière plan est magique, y a que un plan il est vrai, aussi les requins, parfaitement y en a, se heurtent souvent aux yachts et c'est assez amusant, ça m'a souvent fait perdre d'ailleurs cet arrière plan.

En tournoi, le public a l'air blasé mais blasé, remarque vu le potentiel de fun qu'il y a dans le match... Il s'en astique la nouille et se demande sûrement ce qu'il fout là, comme dans la chanson de Téléphone.

Le félin à la plage

Le jeu pêche par le gameplay, c'est pas chiant comme la peste mais c'est mou, on fait tout le temps la même chose, moi je veux de l'action!

On a deux types de service, le cuillère, pour les tapettes, et le lancer-frapper de ouf qui rate de temps en temps. Pour les coups on a la terrible manchette qui nique les poignets, pour rattraper la balle, la touche haute pour la remonter, le smash de bourrin, le rattrapage d'urgence en se jetant sur le sable, et le petit saut de catin pour choper la balle au filet directement que j'ai jamais réussi.

On a aucune liberté, y a un schéma bien défini qu'il faut suivre, les matchs se ressemblent tous. On rigole bien pourtant quand la joueuse d'en face se sent bien conne après avoir raté la balle, ce qui fait un Side Out pour vous. En gros, c'est un peu comme un Turn Over dans Blood Bowl, la balle change de camp et le service de mains.

Rattraper la balle demande vite des prouesses, et ce même en deuxième niveau de difficulté, car la hit box de la balle semble déconner, ou alors je suis une bite... Le carré rouge indiquant la localisation de la balle est franchement mal configuré, des fois la balle traverse le poignet même de votre Gertrude, donnant aux jeux une durée de vie énorme à cause de l'affreuse et sadique difficulté du jeu... Ce qui est paradoxal étant donné que les jeux de sport sont censés être des party games...à jouer à plusieurs donc... facilement... Pourtant y avait de l'idée. SUIVANT!

Commentaires