Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Monde merveilleux du caca La culture c'est aussi des oeuvres inavouées...

Le Cinéma Français, Prince de la Montagne de Caca

Mr. Blonde
Le Cinéma Français, Prince de la Montagne de Caca

En France c'est bien connu, on aime se gargariser de nos glorieux patrimoines artistiques et le septième art ne fait pas exception, bien au contraire. Après tout, les frères Lumières, illustres inventeurs du cinéma (oui je sais que les origines du cinéma font débat mais bon l'histoire a retenu les frères lumières alors je vais pas me faire chier et je vais moi aussi retenir les frères lumières parce que comme l'aurait dit Sam Peckinpah : "Je suis une pute. Je fais ce qu’on me dit de faire.") étaient français, le festival de Cannes se passe en France et on a plein de réalisateurs mondialement reconnus tels qu'Éric Rohmer, Luc Besson ou Dany Boon. (oui je met Rohmer à côté de Besson, JE FAIS CE QUE JE VEUX ! (oui c'est en contradiction avec ce que j'ai écrit plus haut et je m'en cogne. (et oui ces parenthèses commencent à devenir casse-burnes et du coup je vais m'arrêter là)))

Seulement voilà, se palucher sur ses grandes origines c'est une chose, s'enfoncer lentement dans une déchéance crasse et continuer à rappeler à qui veut l'entendre que nos origines trouent leur maman c'est un peu gênant.

Alors où c'est que je veux en venir avec mes conneries moi ?

Eh bien tel un vieillard que personne n'écoute mais que personne n'interrompt non plus par politesse, je vais commencer par une petite anecdote.

Tout commence ce Mercredi 13 Novembre alors que je décide d'aller me faire une petite séance de cinéma, parmi toutes les riches sorties de cette semaine mon choix ne se porte non pas comme on aurait pu s'y attendre sur Creed spin-off de la saga Rocky qui représente à elle seule une bonne partie de mon adolescence mais bien sûr un petit film de genre français qui m'attirait depuis déjà un certain temps, Night Fare de Julien Seri, un genre de thriller urbain, croisement entre Duel et un vigilante movie comme on les aimait tant dans les années 70-80, le développement du film ayant en plus été assez complexe, étant donné qu'il a été financé en partie via le financement participatif et que sa date de sortie avait été repoussé de début Novembre jusqu'à maintenant, en bref j'étais très hype.

Et là le drame, en cherchant une séance sur un site que je ne mentionnerais pas (et que de toute façon vous connaissez tous) je constate avec stupeur que le site ne recense aucune séance à proximité de mon antre. Si j'avais creusé ma grotte dans un coin reculé du Périgord (Coucou Nux) j'aurais pu comprendre, mais il semble ici bon de préciser que ma tanière se situe en plein centre de Paris, à moins de cinq minutes de l'un des plus grands cinéma de France. Parce que oui le film ne sort à Paris que dans une seule salle. Vous avez bien lu, une seule salle. Bon je vais être franc avec vous je ne connais strictement rien au processus lors duquel on détermine dans combien de salles le film sera diffusé, probablement une histoire de gros sous, mais quand je vois que le film n'est projeté que dans une seule misérable petite salle (bon misérable petite salle pas trop vu que c'est sur les Champs Elysées mais bon c'est pour l'image et puis merde j'ai dit que j'arrêtais ces parenthèses à la con !) à Paris je pense quand-même que les exploitants y mettent de la mauvaise foi. Et encore je me plains mais j'aurai au moins la possibilité de voir le film là ou les pauvres fans de films de genres habitant au fin fond du Nord-Pas-de-Calais devront attendre de se faire livrer le DVD du film par Amazon. (ou le Blu-ray pour les plus riches des pauvres fans de films de genres habitant au fin fond du Nord-Pas-de-Calais)

Je dois bien admettre que je commence à en avoir sérieusement marre de voir le cinéma français mettre en avant les comédies pas drôles et les films d'auteurs (pas drôles non plus mais ça on s'en fout) vaguement chiants. Au delà du fait que l'on soit parfaitement capables de faire des comédies drôles et des films d'auteurs pas chiants (toujours pas drôles, mais on s'en fout toujours) le film de genre français est toujours la cinquième roue du carrosse de nos productions françaises, pourquoi le fantastique, le thriller et la SF sont-ils éternellement considérés comme étant des sous-genres ? Pourtant le publique est demandeur, il suffit pour ça de voir les entrées que font les films étrangers du même acabit et la vaste communauté unie autour du cinéma de genre. (le forum Mad Movies est quand-même le deuxième forum cinéma français le plus actif) C'est d'autant plus triste que de très bons long-métrages voient régulièrement le jour et ne font quasiment aucun remous, pour prendre l'année 2015 en exemple nous avons eu Horsehead, Partisan, Enragés ou encore Ni le ciel ni la terre. Si certains (notamment le dernier) n'étaient pas forcément de retentissantes réussites ils avaient chacun un intérêt et partagent malheureusement une autre caractéristique, leur quasi non médiatisation qui tue quasiment instantanément les petits projets, malgré la présence d'acteurs pourtant forts comme Vincent Cassel ou Lambert Wilson.

On en arrive à un point où un film pourtant français comme Horsehead est actuellement quasiment introuvable en France alors que moult versions allemandes sont disponibles. Dans ce genre de conditions il est inutile de se demander pourquoi Alexandre Aja ou récemment Marjane Satrapi ont décidé de partir aux Etats-Unis pour faire leurs tambouilles et il ne servira à rien de s'étonner si Julien Seri décide de suivre le chemin de ses confrères.

Bon c'est bien gentil de râler mais peut-être que le film sera mauvais, les échos sont pour l'instant inégaux mais ne serait-ce que pour les bandes-annonces assez bien branlées et la sympathie que m'évoque le projet, je me trainerai jusqu'aux Champs Elysées pour pouvoir me dire que oui, je serais allé voir autre chose que Les Visiteurs 3 ou Camping 3 que je vois déjà en tête du box-office français...

(remarque quand on voit qu'aux Etats-Unis Pitch Perfect 2 a fait de meilleurs entrés que Mad Max Fury Road on se dit que nos voisins outre-Atlantique ne sont peut-être pas si enviables que ça !)

Commentaires